PACKING BLOG

Dr Paul Machto: D'une utilisation "extensive" d'une recommandation de la HAS …

Monsieur Laurent Chambaud,
 
Lors de notre entrevue au Ministère le jeudi 13 septembre dernier, nous vous avions rapidement évoqué notre analyse et notre opposition aux recommandations de la Haute Autorité de Santé, que ce soit à propos des accréditations et certifications mais aussi à propos de l'autisme.
 
Un événement qui nous apparaît gravissime vient de se produire à propos d'une intervention prévue à l'Université Toulouse Le Mirail, d'un de nos collègues, psychiatre, le Dr Alain Gillis.
Il devait intervenir dans un département de philosophie devant des philosophes, des psychologues et des psychiatres à propos de son expérience de nombreuses années sur le packing.
 
Une association nommée "Autism Rights Watch", semble t il ultra minoritaire, a lancé une menace auprès du Président de l'Université, en s'appuyant sur les "recommandations" de la H.A.S. (cf le document ci-joint).
La réaction ne s'est pas faite attendre : annulation de la conférence !
 
Serait-on entrer dans une époque où des "interdits" de parole, de débats, de penser, peuvent être désormais lancés à propos de l'autisme en s'appuyant sur la H.A.S. ?
 
Le Professeur Pierre Delion s'est trouvé également menacé lors d'une journée de débats organisée par l'Association des Centre de Recherche sur l'Autisme, prévue à Caen fin septembre, par une autre association particulièrement virulente, Autisme France.
 
Tels sont les effets de l'intervention de la H.A.S. à propos de l'autisme, à propos duquel elle a plus cédé à des actions de lobbying politique que prenant appui sur des  échanges scientifiques et cliniques.
 
Je souhaite au nom du Collectif des 39 vous alerter sur ces faits qui nous apparaissent intolérables sur le plan des échanges et débats sur les pratiques cliniques, faits qui relèvent d'une sorte de terrorisme.
 
Il nous semble important que Madame la Ministre soit informée de tels entraves à la liberté de parole lors de rencontres, colloques et journées scientifiques.
 
Nous souhaiterions savoir ce que Madame la Ministre peut envisager de faire pour permettre que de tels agissements anti-démocratiques ne se reproduisent plus et que les débats cliniques et éthiques sur l'autisme puissent se tenir dans la sérénité, et laisser libre cours aux controverses scientifiques et publiques, sans anathème ni "fatwas", si vous me permettez ce propos.
 
En vous remerciant de l'attention que vous voudrez bien accorder à de tels faits, je vous prie d'agréer, Monsieur Chambaud, l'expression de mes respectueuses et cordiales salutations.
 
Dr Paul Machto
Pour le Collectif des 39.
 
Dr Paul Machto
Psychiatre des Hôpitaux, Psychanalyste


15/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres